JETLAG : QUELLES SONT LES CONSEQUENCES SUR NOTRE ORGANISME ?

  Retour

JETLAG : QUELLES SONT LES CONSEQUENCES SUR NOTRE ORGANISME ?

Aujourd'hui, Bénédicte SIOSSE, étudiante en dernière année de Master à l'EDNH, nous parle du JetLag et de ses conséquences sur notre métabolisme !

Nous avons tous déjà entendu parler du syndrome du décalage horaire, et beaucoup d’entre nous en ont déjà subi les conséquences.

QU’EST-CE QUE LE JETLAG ?

Le jetlag est dû à un dérèglement de notre horloge biologique. Cette dernière est réglée selon notre rythme « jour/nuit » par une hormone appelée la mélatonine. Lorsque notre horloge interne n’est plus synchronisée avec notre rythme « jour/nuit » habituel, le fameux « jetlag » apparaît.

Un grand nombre de sportifs sont amenés à se déplacer notamment à l’étranger pour diverses raisons (compétitions, stages préparatoires…) mais que se passe-t-il au niveau de l’organisme ?

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DU JETLAG ?

  • Changement de pays et de fuseaux horaires = décalage horaire
  • Climat différent, changement de température = besoins nutritionnels différents
  • Mode de vie différent du sportif, routine d’entraînement différente
  • Différents lieux de restauration / culture culinaire différente (buffet à l’hôtel, restaurant, appartement avec cuisine…) = stratégie alimentaire différente

QU’EST-CE QUE CELA IMPLIQUE AU NIVEAU DE L’ORGANISME ?

Troubles gastro-intestinaux

Des ballonnements, nausées, constipations, douleurs gastriques en raison du voyage, mais aussi de l’alimentation ou de l’eau qui diffère dans d’autres pays.

Troubles du sommeil

  • Rythme circadien perturbé
  • Récupération affectée
  • Stratégie de sommeil à mettre en place la semaine précédant le voyage

Troubles cognitifs

​Performance mentale réduite engendrant une perte d’attention, de vigilance, une confusion mentale, trouble de l’humeur, une certaine irritabilité… Cela va se ressentir sur l’entraînement : imprécision, fatigue, manque de lucidité…

Troubles métaboliques

  • Rétention d’eau due au voyage (pression du vol, échanges électrolytes différents…)
  • Appétit réduit en raison des troubles digestifs qui coupent l’envie de manger.
  • Rythme circadien modifié  perturbation des hormones de sommeil (mélatonine) mais également des hormones de stress (cortisol).

C’est pourquoi il faut adapter l’organise pour avoir un confort optimal lors des déplacements

COMMENT S’ADAPTER ?

Les repas, le contenu de l’assiette, l’hydratation ainsi que les horaires des repas peuvent influencer et impacter le jetlag.

Jours précédents :

Planifier ses repas durant le voyage :

  • Repas suffisamment riches en fibres (prévention constipation)
  • Augmenter la source de protéine (maintien de la masse musculaire)
  • Eviter d’avoir trop de matière grasse afin de ne pas trop solliciter le système digestif. Privilégier des Oméga 3 (anti-inflammatoires) qui permettront aussi de réguler le rythme circadien, prévenir les troubles cognitifs.
  • Eviter les boissons déshydratantes, diurétiques (thé, café, alcool…) au moins 2 jours avant afin de réguler au mieux le cycle circadien.
  • Privilégier l’eau plate ou gazeuse pour bien s’hydrater !

Pendant le voyage :

  • Repas léger afin de ne pas trop solliciter le système digestif (ballonnements, nausées, reflux gastriques)
  • Repas suffisamment riches en fibres (éviter la constipation)
  • Eau faiblement minéralisée plus hydratante (intéressant pour hydrater la cellule musculaire)
  • Eviter les excitants (café, thé, alcool, boisson gazeuse…) afin de faciliter le confort digestif et éviter la déshydratation due à l’air sec.

J+1 :

  • Possibilité de prendre un excitant au petit déjeuner (thé ou café) qui permettra de réguler le cycle circadien.
  • Possibilité d’augmenter les glucides le soir pour favoriser le sommeil.
  • Manger à des horaires réguliers locales.

Il est important de réguler le cycle circadien dès son arrivée !

MERCI BÉNÉDICTE POUR CET ARTICLE TRÈS INTÉRESSANT ET UTILE !

0

Commentaires

Image CAPTCHA