Projets de nos étudiants
Test de personnalité
Téléchargements
Actualités
Renseignements


Mastère Diététique Nutrition Humaine

PROGRAMME GÉNÉRAL 2e cycle

Le Mastère en Diététique et Nutrition Humaine est divisé en 4 semestres. Chaque semestre comprend 5 à 7 unités d’enseignement et une ou plusieurs périodes de stage (40 semaines de stage sur les deux années). Les 4 semestres totalisent 120 crédits qui viennent s’ajouter aux 180 crédits du Bachelor.

L’obtention du Mastère en Diététique et Nutrition Humaine nécessite de réussir les soutenances de stage et l’ensemble des examens oraux et écrits. La priorité est donnée à l’analyse scientifique et expertise conjoncturelle. Chaque crédit valant 10 points, le Mastère est décerné aux étudiants ayant obtenus au moins 600 points sur les deux ans.

A l’issue des 2 années de Mastère l’étudiant a le titre de Diététicien Nutritionniste Conseil en Diététique et Nutrition Humaine.

Ce Mastère est la seule formation en deux ans qui délivre le titre de Diététicien Nutritionniste Conseil. Il en réunit les fonctions principales : une connaissance experte des types de nutritions et pathologies associées et une analyse précise des enjeux de santé publique. Le Mastère en Diététique et Nutrition Humaine forme des spécialistes de la Nutrition Humaine à des fins de recherche et/ou d’enseignement supérieur et/ou de développement de formulations nutritionnelles appliquées à l’ensemble de la population et/ou de populations particulières (personnes âgées, sportifs, etc) et à des situations cliniques de malnutrition ou dénutrition.

Ce Mastère intègre les connaissances les plus récentes dans l’étude des métabolismes énergétiques, protéiques, glucidiques et lipidiques et de l’utilisation des micronutriments, des comportements alimentaires et de la prévention de pathologies directement ou indirectement influencées par la nutrition (Obésité, diabète, pathologies cardiovasculaires, syndrome métabolique, certains cancers).

A ce titre, ce Mastère répond particulièrement bien à la demande sociétale : exigence des consommateurs d’avoir une alimentation saine et dépourvue d’effets pathologiques.

La spécialité vise également à former à la recherche des étudiants provenant d’un cursus médical (médecins, odontologistes et pharmaciens) ou d’Ecoles d’ingénieurs. Elle intéresse tout particulièrement les étudiants souhaitant développer des travaux de recherche reliant les apports nutritionnels à l’apparition de pathologies ou de dysfonctionnements.

Ce Mastère en Diététique et Nutrition Humaine a également pour finalité de former des spécialistes et des chercheurs de haut niveau dans le domaine de la santé publique. Il donne aux étudiants les moyens de comprendre et de s’orienter dans le monde complexe de la nutrition humaine en santé publique où se confrontent des points de vue divers, citoyens, collectifs et individuels, économiques et politiques, industriels et consuméristes et de santé.

Les cours ont lieu sous forme de conférences assurées par des universitaires, des médecins hospitalo-universitaires, des chercheurs des grands organismes de recherche, des représentants des administrations centrales, d’agences sanitaires et de grandes industries.

Ceci permet une confrontation directe des étudiants avec le monde professionnel favorisant l’insertion professionnelle future comme :

- intervenants et référents « santé / nutrition » pour les collectivités locales (municipalités, conseils généraux et régionaux) ;

- responsables nutrition dans les structures nationales et déconcentrées de l’état dans le champ de la santé, de l’agriculture, du social, de l’éducation, en charge des problèmes d’alimentation et de l’activité physique ;

- chefs de projets dans le domaine agro-alimentaire (industries alimentaires, restauration collective, grande distribution) ou de la communication nutritionnelle ;

- chargé d’études et chefs de projets dans les agences sanitaires (AFSSA, AFSSAPS, InVS, INPES, INCA...) ;

- consultants et conseillers pour les institutions spécialisées publiques, parapubliques ou privées ;

- métiers de la recherche institutionnelle et industrielle en nutrition et en santé publique qui implique les grands organismes de recherche (INSERM, INRA, CNRS) et les Universités.